14. Trouver son équilibre vie pro – perso : la clé du succès en freelance

podcast freelance, tribu indé podcast, jessy grossi, freelancing, freelance, créateur de projet, indépendant

// L’épisode est aussi disponible sur toutes les plateformes d’écoutes //

J’ai créé un guide pour résumer les 20 premiers épisodes du podcast

C’est 25h de contenus pour progresser en freelance.
Et c’est totalement gratuit.

Et s’il n’y avait pas tant de risques que ça à se lancer ?

Jessy Grossi teste le modèle freelance en 2008, un peu par hasard. Il était encore étudiant.

À la fin de ses études, il se demande s’il continue en freelance. Quand on est jeune, on pense que chacune de nos décisions est primordiale et risque d’avoir un impact énorme sur notre carrière. 

Jessy, lui, a préféré faire le choix de démarrer en tant que salarié, comme une première brique.

“Parfois, le choix du freelance est une décision douloureuse. On se pose plein de questions (argent, réussite, stress, compétences) et aucune réponse ne vient. Dans un cas comme ça, il faut accepter de prendre un job et de se relancer plus tard.”

Lorsque Jessy se lance pour de bon début 2018, une de ses angoisses est de ne pas gagner suffisamment d’argent. 

J’ai eu cette même angoisse (mes amis pourraient témoigner…). Et pourtant, ça ne m’a pas empêché de me lancer.

Et si je n’avais pas gagné rapidement autant d’argent qu’en salarié… ? Rien n’aurait vraiment changé dans mon quotidien.

Quand on n’a pas de prêts, ni de gros sujets financiers, il n’y a finalement pas tant de risques que ça.

Et parfois, être au pied du mur nous force à trouver des solutions, des nouvelles approches pour aller chercher de nouveaux clients.

Trouver son positionnement n’arrive pas du jour au lendemain

Jessy en parle très bien dans l’épisode.

“Qu’est-ce qui fait que tu es différent d’un autre freelance ?”

Moi-même, j’ai répondu à cette question en trouvant 3 arguments. Au début, ce n’est pas facile, on veut en dire le plus possible. Une ligne par argument doit suffire pour montrer sa différence. 

Jessy, lui, a commencé par un positionnement très généraliste : “je fais du Facebook Ads”. 

Il fallait qu’il trouve un positionnement niché, qui parle à sa cible.

CMO-as-a-service.

Ça ne parle pas à tout le monde, mais cela lui permet de limiter ses cibles. Elles comprennent directement la valeur qu’il apporte avec une dénomination comme celle-ci.

“Je déteste la notion d’expert !”

C’est aussi un sujet dont on a parlé. À quel niveau se situe vraiment l’expertise de quelqu’un ? 

Dans cet épisode, on a aussi parlé de…

  • Retour sur ses débuts en freelance et sur le meilleur moment pour se lancer
  • Son rapport à l’argent et sa peur de ne pas en gagner assez
  • Et l’éthique quand on choisit ses clients ?
  • Les différentes étapes pour construire son positionnement
  • Équilibre vie pro – perso : un vrai sujet dont on ne parle jamais !

Les références de l’épisode

Pour échanger avec Jessy :

(1) Son LinkedIn
(2) Son twitter

J’ai créé un guide pour résumer les 20 premiers épisodes du podcast

C’est 25h de contenus pour progresser en freelance.
Et c’est totalement gratuit.



2 Comments
  1. Dorothée CARETTE
    16 juin 2019

    Merci pour cette interview très inspirante..
    Je vous souhaite à tous deux plein de succès toujours !
    ☀️

    Répondre Reply
    • Alexis Minchella
      16 juin 2019

      Merci Dorothée pour vos encouragements ! ????

      Répondre Reply

Laisser un commentaire

Autres ressources

Arrow-up

Les 20 premiers épisodes du podcast résumés dans un guide (30h) !